6 arguments imparables pour convaincre les recruteurs les plus exigeants

6 arguments imparables pour convaincre les recruteurs les plus exigeants

6 arguments imparables pour convaincre les recruteurs les plus exigeants

Vous avez récemment opté pour une formation en alternance, et vous avez entamé le processus de recherche d’emploi pour la rentrée prochaine. Or, vous vous confrontez peut-être à des recruteurs exigeants ! Et les arguments pour les convaincre viennent à vous manquer… En effet, trouver un emploi en alternance n’est pas toujours chose aisée. Pas de panique, suivez nos 6 arguments imparables pour convaincre les recruteurs les plus exigeants, et décrochez le poste en alternance de vos rêves 😉 

Des recruteurs exigeants face à l’affluence d’alternants

L’alternance est un mode d’apprentissage en vogue. Elle présente de nombreux avantages et il n’est pas étonnant qu’elle séduise de plus en plus d’étudiants comme d’employeurs. D’ailleurs la barre symbolique des 500 000 contrats d’alternance a largement été dépassée ! 

Les efforts du gouvernement pour favoriser l’alternance

L’alternance connaît donc un franc succès. Ce n’est pas sans compter sur le coup de pouce de la réforme de l’apprentissage. En effet, cette dernière a marqué la naissance de la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. L’exécutif a acté son adoption en septembre 2018. Dans ce texte, on donne une attention particulière aux contrats d’alternance qui permettent une insertion professionnelle rapide des jeunes diplômés. Et pour cause, une série de mesures attrayantes sont prises.

Malgré les aides promises par la loi Avenir Professionnel, le développement de l’alternance restait compromis en période de crise économique et sanitaire. Conscient de cet enjeu, le gouvernement a dû mettre en place une série de nouvelles mesures. Et ce dans le but de renforcer l’attractivité de ce mode d’apprentissage pour les entreprises. En effet, face à la crise du Covid-19, l’exécutif a veillé à booster l’employabilité des jeunes à travers le plan « 1 jeune 1 solution », lancé en juillet 2020. Ce plan, encore d’actualité aujourd’hui, permet une aide à l’embauche avec une prime de 5000 euros pour le recrutement d’un apprenti mineur en alternance, et de 8000 euros dans le cas d’un apprenti majeur. Depuis 2023, l’aide est fixée à 6000 euros. Ainsi, on estime que l’aide à l’embauche a boosté de 40% le nombre de contrats d’alternance !  Le ministère du Travail œuvre au développement de l’apprentissage, et ce peu importe le niveau d’études. Il s’est d’ailleurs fixé l’objectif de 1 millions d’apprentis d’ici à 2027. Autant vous dire que la tendance n’est pas près de s’arrêter…

évolution du nombre de contrats d'apprentissage par an dans le secteur privé

La difficulté de se démarquer auprès des recruteurs exigeants

Pourtant, malgré les aides mises en place par le gouvernement, et l’accroissement du nombre d’apprentis chaque année, certains recruteurs demeurent exigeants. Et l’embauche d’un apprenti n’est pas prise à la légère. 

De plus, la grande mode de l’alternance implique un nombre de candidats grandissant. De plus en plus de jeunes sont séduits par les formations en alternance. Et ils sont de plus en plus nombreux à plébisciter ce type de contrat. Parmi les 1 million de contrats fixés pour objectif par le gouvernement, il y a des chances que votre candidature passe sous les yeux des recruteurs sans qu’ils ne la remarquent…

Il est parfois difficile de se démarquer des autres candidats pour séduire les recruteurs les plus exigeants… À vous donc d’apprendre à contrer leurs arguments, à priori imparables ! 

Convaincre les recruteurs les plus exigeants en entretien

Que vous ayez postulé dans le cadre d’une candidature spontanée ou que vous ayez répondu à une offre, vous avez décroché un entretien, félicitations ! Pourtant, lors de vos premiers échanges, vous avez senti comme une réticence de la part des recruteurs. En effet, certains peuvent être très exigeants… Mais bonne nouvelle pour vous ! C’est un profil que nous connaissons bien. Et nous avons recensé les principales réticences des recruteurs pour vous offrir les arguments à apporter dans votre répons, les voici 😉 

« Je manque de visibilité sur l’avenir de ma société »

Argumentez votre réponse en montrant que vous êtes vous-même un élément d’avenir. Sans vous montrer présomptueux, expliquez au recruteur que les entreprises qui sortent plus fortes d’une crise économique sont celles qui ont su regarder vers l’avenir. En tant qu’alternant, vous pourrez apporter un regard neuf sur la société. Parfois naïf, mais souvent novateur pour apporter un vent frai à ses projets.

« Nous avons peu de temps à consacrer à un alternant »

Votre argument ici ne devra pas porter sur l’alternance en tant que telle, mais bel et bien sur votre personnalité en tant que candidat. Il est tout à fait normal pour le recruteur d’avoir des inquiétudes quant au temps (et donc à l’argent) que pourrait lui coûter un salarié qui doit encore tout apprendre. À vous donc de le rassurer sur votre expérience, et si vous n’en avez pas encore, sur votre capacité d’apprentissage. Vous pouvez lui répondre que vous êtes de nature très autonome et que vous apprenez vite dès lors qu’on vous donne sa confiance. Rassurez-le sur le fait qu’il sera également en contact régulier avec votre organisme de formation pour faire le point sur vos avancées et vos capacités. D’où l’importance du tuteur en alternance 😉 

« J’ai eu une mauvaise expérience avec un apprenti”

Aïe ! Malgré vos efforts au cours du processus de recrutement, c’est le coup de grâce. Il ne s’agit pas de vous, et votre entreprise n’a tout bonnement pas envie d’embaucher un alternant. Pas de panique, là encore il existe des arguments à mettre en avant pour séduire le plus réfractaire des recruteurs. Déjà, commencez par lui donner raison. Dites-lui que vous savez que les expériences peuvent être plus ou moins bonnes, qu’il arrive de mal tomber. Montrez aussi que vous avez conscience que les jeunes de votre génération ont parfois mauvaise réputation dans les entreprises. Mais rassurez-le sur le fait que, malgré votre jeune âge, vous êtes là pour évoluer. Vous avez une profonde envie d’apprendre le métier et vous avez d’ailleurs conscience que certaines tâches peuvent être difficiles. Mais c’est un passage obligatoire pour commencer votre vie professionnelle avec succès !

“Nous ne sommes pas financièrement en capacité d’embaucher”

Si vous postulez dans une TPE ou une PME dans le cadre d’une candidature spontanée, c’est une réponse à laquelle vous pouvez vous attendre. Car ce sont les entreprises ayant en effet le plus de difficultés à recruter. Et c’est le moment de les rassurer sur le plan financier en sortant l’argument des aides du gouvernement ! En effet, le recruteur doit savoir qu’il peut s’appuyer sur le plan 1 jeune, 1 solution. Dans ce plan est prévu une aide à l’embauche avec une prime de 6000 euros pour le recrutement d’un apprenti de moins de 30 ans. De quoi séduire même les plus petites entreprises afin de les inciter à embaucher de nouveaux apprentis. Si bien que même les secteurs les plus impactés par la crise ont pu augmenter leurs embauches en alternance. Le secteur automobile, très fragilisé, par exemple, a vu son nombre d’apprentis augmenter de 12% en 2020 (selon le CNPA) ! N’hésitez pas à sortir des chiffres en entretien, cela montrera que vous êtes bien renseigné.

L'état propose des aides à l'embauche en alternance. Un argument de poids pour convaincre les recruteurs les plus exigeants !

Source : Via-Competences.fr

« Je suis réticent à la paperasse liée au contrat en alternance »

Certes, accueillir un étudiant dans son entreprise implique une certaine charge mentale pour vos recruteurs. Et notamment au niveau administratif. Mais rassurez-les, les démarches administratives à l’embauche d’un alternant sont beaucoup moins compliquées aujourd’hui. L’enregistrement des contrats se fait en ligne et rapidement. Par ailleurs, précisez-leur que la Chambre de commerce, ou de métier, tout comme le comptable sont des personnes qualifiées pour prendre à leur charge ces dossiers. Enfin, finissez sur le fait que votre organisme de formation est à leur disposition pour les aider; ainsi que pour leur expliquer l’organisation de la formation. 

“Nous avons déjà notre façon de travailler, et c’est très bien comme ça”

Ah les habitudes… Il est parfois difficile pour les recruteurs d’envisager la nouveauté. En tant que newbie sur le marché de l’emploi, vous avez de quoi effrayer les plus impénitents… Heureusement pour vous, en tant qu’alternant vous avez le meilleur des arguments. Vous devez convaincre le recruteur face à vous que vous saurez vous adapter aux valeurs et à l’esprit de l’entreprise. En effet, en tant qu’apprenti, vous n’avez pas encore pris de mauvaises habitudes, et votre manque d’expérience constitue votre force. Vous êtes parfaitement malléable à la culture de l’entreprise que vous convoitez, et d’ailleurs, vous êtes là pour apprendre ! 

Continuez vos efforts en cas de refus par un recruteur exigeant

Malgré tous vos efforts en entretien et vos arguments chocs face aux recruteurs les plus exigeants, il se peut que vous receviez malheureusement une réponse négative à votre candidature. Bien que vous soyez déçu de voir l’alternance de vos rêves vous passer sous les yeux; pensez à remercier les recruteurs pour le temps qu’ils vous ont accordé. Selon la façon dont vous communiquez ensemble habituellement, un petit mot bienveillant de votre part par email, téléphone ou courrier sera le bienvenu ! Ce geste témoignera de votre reconnaissance mais aussi de votre maturité en montrant votre volonté de rester en bon termes 😉

Écrire un mot de remerciement suite à un entretien est toujours une bonne technique pour convaincre les recruteurs les plus exigeants de votre motivation à rejoindre leur entreprise.

Ce mot de remerciement sera également l’occasion de lui dire que vous avez apprécié apprendre à connaître l’entreprise. Et que vous serez enthousiaste à l’idée d’un futur recrutement à l’issue de votre apprentissage. 

Vous l’aurez compris, malgré l’essor indéniable de l’alternance, et le nombre de contrats signés chaque année, la recherche d’une entreprise d’accueil n’est pas toujours gagnée. Et ce, pour deux raisons : le nombre croissant de jeunes à la recherche d’un contrat d’alternance, et des recruteurs de plus en plus exigeants. Mais ne vous découragez pas, vous avez à votre disposition des arguments pour faire plier les recruteurs les plus coriaces ! Alors suivez notre guide, et retenez bien nos 6 arguments imparables pour séduire les recruteurs les plus exigeants !

Besoin d’aide pour trouver un emploi en alternance et ainsi pouvoir mettre en pratique nos conseils ? N’hésitez pas à consulter les offres d’emploi de nos entreprises partenaires ou encore de contacter nos conseillers pour vous accompagner dans votre recherche d’emploi en alternance ! Bonne chance 😉 

Télécharger une documentation

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Découvrir

À propos

Nous rejoindre

Contact

Vous êtes ?